Posts on février 2011

A la Croisée des blogs: Qu’est ce que le bonheur?

Vous l’avez peut-être remarqué mais je ne suis pas très créative dans mes interviews. Je ne pose pratiquement qu’une question, toujours la même: “Qu’est ce que le bonheur?”.

Tout repose sur les recherches ou l’inspiration de mes interlocuteurs dont les réponses peuvent être très différentes.

Et bien, non contente de ma flemmardise affichée, j’ai trouvé LE filon: poser la question à tout un groupe de fondus de développement personnel! Une question et autant de réponses que de blogueurs motivés. Le filon s’appelle la Croisée des blogs.

Le filon c’est Virginie Mirkov qui l’a exploité le mois dernier avec le thème « Devenir Qui L’On Veut Vraiment Etre ».

Qu’est ce que la Croisée des Blogs?

“La croisée des blogs, c’est un évènement mensuel organisé par le site communautaire devperso.org et donc l’objectif est de regrouper plusieurs blogueurs de développement personnel autours d’un thème donné. Tout contributeur intéressé par le sujet est libre de participer au festival.

Comment participer ?

Si vous avez un blog et que le sujet “Qu’est ce que le bonheur?” vous intéresse, vous pouvez soumettre votre article qui doit être parfaitement original

(il ne doit pas avoir été publié précédemment) sur le portail devperso.org. Il vous suffit de remplir le formulaire libre et de donner le lien vers votre article pour que celui ci soit intégré à l’édition.”

(autre petit truc quand tu es flemmard ou que tu n’as pas le temps de créer tes propres phrases, tout pomper sur le blog de Julien au risque de perdre du temps à te disputer avec lui sur la paternité de cet alignement particulier de mots alors qu’il devrait être honorer de cet hommage)(Je dirai également que j’illustre par l’exemple ce qu’il ne faut pas faire sur la croisée des blogs: l’article doit être ORIGINAL. Parfois dire ne suffit pas, il faut montrer. Y a que comme ça qu’ils comprennent. Que voulez-vous que je vous dise ma bonne dame).

Donc la Croisée des blogs, c’est sérieux et c’est maintenant. Vous avez jusqu’au 20 mars pour rendre vos copies dans la joie et la bonne humeur. Rendez-vous à la fin du mois pour un récapitulatif des articles de chacun.

Happyview*26: Fabrice Midal – Méditation

Interview d’un nouveau genre. J’étais assise au premier rang d’une conférence du salon zen. J’ai posé ma question à Fabrice Midal: « qu’est ce que le bonheur? »

Je suis heureuse d’avoir pu le rencontrer car il fait parti de ces personnes que j’ai découvert sur un petit écran  (alors que je n’ai pas de télé) et que j’ai eu du plaisir à écouter. Il était interviewé sur la sortie de son livre Et si de l’amour on ne savait rien ?

L’amour est un thème central dans mes recherches. Je suis persuadée que l’amour est la clé du bonheur. L’amour de la vie, de l’autre, de soi. L’Amour. Je n’ai pas encore lu son livre car je croule sous une pile de livres sur le bonheur mais je trouve l’homme fascinant. Son monde est coloré. De ses vêtements à son site internet, la couleur déborde de tous cotés. Son approche et surtout la façon dont il transmet l’art de la méditation me plaît. Il est moderne et pourtant nous apprend la tradition. Il transmet une pratique ancienne et garde un ton unique. Je sens chez Fabrice Midal une indépendance d’esprit qui me met en confiance.

Merci à lui d’avoir partagé, pris sur le vif, sa vision du bonheur.

Happyview*25 : Frédéric Lenoir – Philosophe

Un livre en tête de gondole qui me fait de l’œil. Sa couverture en carton brut et son air marin m’aguichent. Je feins l’indifférence mais le voilà à nouveau un peu plus loin. Je m’aventure à lire le quatrième de couv : « Car ce n’est pas un savoir théorique que je cherche à transmettre, mais une connaissance pratique, la plus essentielle qui soit : comment mener une vie bonne, heureuse, en harmonie avec soi-même et avec les autres »

Ah touchée en plein cœur! Il parle de bonheur alors j’ai le droit de le ramener à la maison, c’est même un devoir.

Ses phrases s’entrelacent avec celles de Socrate, Sénèque, Khalil Gibran, Aristote… Le bouddhisme tutoie le christianisme et l’Islam. On y apprend (en ce qui me concerne) l’étymologie du mot pêcher ou la règle d’or qui se retrouve à travers les âges, les philosophies.

C’est étrange quand quelqu’un semble avoir eu la même vie que vous. Vous prenez deux personnes et elles ont des philosophies similaires et pourtant des vies différentes. Je lis, je rencontre et j’ai l’impression que je rejoins tellement de personnes dans leur vision de la vie que j’en suis à me demander dans quelle mesure c’est l’expérience qui m’a amenée à cette panoplie de valeurs. Dans quelle mesure ai-je pensé par moi-même ?

Je tiens à vous citer les chapitres du livre pour que vous touchiez à l’amplitude de ce PETIT traité : confiance et lâcher prise, responsable de sa vie, agir et non agir, silence et méditation, connaissance et discernement, connais toi toi-même, devenir libre, l’amour et l’amitié, ici et maintenant, la beautée …

Comme souvent quand mon esprit s’intéresse, l’occasion se présente. J’ai croisé Frédéric Lenoir, il m’a dédicacé  Petit traité de vie intérieure et m’a accordé un moment filmé.

Chantons le bonheur

Une chanson qui parle de bonheur sur le quai d’une gare. « Le bonheur ce n’est pas compliqué… il suffit de respirer »

J’étais venu voir Pierre Rabhi et j’ai rencontré Pierre. J’étais venue seule, invitée par Lorenza et ma soirée a fini à 4h du matin avec Piou Piou et Fabrice dans un restaurant de la Butte-aux-Cailles. Une soirée magique avec son lot de hasards et d’aventures non-planifiées.

Pierre, lui, c’est un gant qui nous a réuni. Un de mes gants avait tenté les espaces sauvages sous les gradins. Pierre, me voyant désœuvrée devant le peu d’autorité que j’exerçais sur le fuyard, s’est faufilé entre un banc et le planché et a ramené l’évadé, une boite entière de Kiri et un foulard. Nous avons discuté et il m’a parlé de sa chanson et aussi de sa philosophie. Pierre est un colporteur de chansons et je joue au porte-voix.

Happyview*24: Vanessa Mielczareck

Avant de rencontrer Vanessa, j’ai rencontré sa belle mère, il y a quelques années. Une femme enjouée et fervente supportrice de Vanessa. Un hasard de bon augure.

Vanessa m’avait dédicacé son livre : Le guide de la personne heureuse : Comment créer et attirer le meilleur dans sa vie ?
Puis j’avais croisé la coccinelle de la couverture sur les étales de Nature et découverte.

L’année dernière, Anne, une amie coach, me dit que je devrais rencontrer la personne qui l’a formée au coaching. Elle vient d’éditer Petites stratégies du Bonheur Ed. Trédaniel. Ce n’est autre que Vanessa Mielczareck.

Son dernier livre, aux couleurs vives, est un guide pratique du bonheur. Elle nous y donne 9 stratégies de bonheur.

1. Je deviens une personne plus optimiste : notre état d’esprit est primordial dans notre capacité à révéler le bonheur. Vanessa donne des petits trucs pratiques comme remplacer les mots négatifs par leurs expressions positives.

2. Je choisis des intentions et des objectifs ambitieux : Pour arriver à destination, faut-il encore savoir où l’on veut aller. Il est temps de formuler vos intentions de bonheur.

3. Je crois en moi et je revendique le meilleur : pour accéder au bonheur il faut commencer par voir et accepter certains aspects de sa vie, de sa personnalité. Il est également important de savoir apprécier ses qualités et ainsi gagner en confiance en soi.

4. Je donne du sens à tout ce qui m’arrive de positif comme de négatif : ce chapitre aide à trouver le sens des événements, à prendre du recul et à apprendre des épreuves.

5. J’écoute mon intuition et provoque d’heureuses coïncidences : l’intuition es au cœur de l’enseignement de Vanessa et elle aide donc dans ce chapitre à cultiver l’intuition, la faire fleurir.

6. Je crois en ma chance et m’attends à la rencontrer : j’ai sauté le chapitre j’ai déjà une chance insolente !

7. J’ose vivre selon des valeurs nouvelles : gentillesse et générosité n’ont pas forcément le vent en poupe et pourtant, selon Vanessa, les gens heureux sont gentils et généreux.

8. Je m’entoure de personnes formidables : devenez formidable et vous attirerez des gens formidables à vous.

9. Je change de qualité de vie : alimentation, sommeil, forme physique, chaque aspect de votre hygiène de vie a un impact sur votre mental. Simplifiez-vous la vie.

Ce petit livre avec ses tests, astuces et exercices a des allures de livre pour minette. Et pourtant, chaque aspect décrit dans les chapitres est un des piliers de ma vie heureuse. Difficile de parler de chance, d’intuition, de gentillesse, d’intention juste… sans passer pour fleur bleue, la tête dans les nuages. Nous vivons dans un monde où le jugement est parfois sévère et où il vaut mieux être fort plutôt que sensible. La force de la douceur, de la flexibilité, de la justesse n’est pas souvent mise à l’honneur. Petites stratégies du bonheur est un livre léger qui touche à des fondements du développement personnel.

Mandalas végétaux

La magie existe.

La magie des rencontres.

Ma rencontre avec Lone, je l’ai racontée sur ce blog. Depuis nous nous sommes vues régulièrement. Des chemins de vie si différents et pourtant Lone m’a ouvert grand les portes de son univers. Un monde de tendresse, de partage, de beauté. Lone nous offre l’exploration de notre créativité par la construction collective de mandalas avec des éléments végétaux.

Il y a peu, sur le projet Cloudbraining, nous évoquions nos jeux d’enfants. Comment avec des cartons, des bouts de rien nous inventions des jeux, des mondes nouveaux. Participer à la création collective d’un mandala naturel est comme renouer avec l’enfant qui, de rien, créé. Juste expérimenter.

Deux billets de suite sur la créativité ! Et le bonheur alors ?

Le bonheur est, pour moi, d’aimer l’instant présent, ne pas vouloir être ailleurs. Quand je touche à l’éphémère, à l’intensité du moment, à la création, je vibre. Je suis dans cet état de flux décrit par Mihaly Csikszentmihalyi. Je place la créativité au centre de mon mandala du bonheur. Créer c’est comme matérialiser sa joie, sa force d’expression. Créer, c’est jouer avec les éléments. Créer ça passe par la voix, les doigts, le corps, le cœur. Créer, c’est une danse avec la vie.

Si on pouvait passer le message à tout le monde : Osez. De 1 à 115 ans, créez, explorez votre capacité à créer.

Cet homme, interviewé par Lilou Macé, a commencé il y a quelques années et je trouve ses créations bouleversantes. Il utilise de la mousse type polystyrène. Juste incroyable.

Osons. C’est maintenant.

Abonnez-vous à la lettre d'information pour recevoir chaque mois les nouveaux épisodes
S'abonner