Posts on août 2013

Présentation Moodstep

Quand j’étais petite, avant de partir en vacances, il fallait tout briquer dans la maison. Je suppose que les avantages étaient multiples comme laisser les choses en ordre au cas où il nous aurait poussé des ailes d’anges (et de petit démon pour mon frère) sur la route ou encore comme retrouver une maison toute fraîche à la rentrée.

Je ne sais pas vraiment si toutes les familles astiquent leur intérieur ainsi avant de soulever leurs valises mais c’est le genre d’habitude qui reste tenace. Ce blog c’est un peu une dépendance, une pièce pour les amis, un chez moi virtualisé! Comme la vie m’octroie une pause, j’arrête les interviews en septembre pour me consacrer à Happylab et aux conférences. Du coup j’ai toiletté Moodstep avec enfin une bio en français, la visite guidée à jour et une nouvelle vidéo de présentation!

Je reviens en octobre avec de nouvelles interviews. Merci à tous de donner autant d’écho à ces vidéos!

———————————————————————————————————————-

La lettre d’information d’août: Interstices

Pour la recevoir directement chaque mois dans votre boite aux lettres, c’est ici. Pour recevoir chaque article dès sa parution, c’est là.

Happyview*100: Kevin Finel – Hypnose

Que j’aurais aimé avoir Hypnose entre les maths et la géo!

J’aurais même aimé avoir Hypnose entre le cours de prise de parole en public et celui de communication bienveillante. Je m’emballe. Je souhaite me présenter à la présidence de la république en 2037, du coup je rêve tout haut. L’éducation est au cœur de mon programme donc à chaque rencontre j’ajoute une petite brique. J’ai commencé à en parler ici et là et j’ai déjà quelques promesses de votes.

Le potentiel humain, l’hypnose, sujet passionnant quand on rencontre la bonne personne. Attirée par le sujet, j’avais signé pour 3 stages de 2 jours avec un hypnotiseur « de spectacle ». Attention à la poudre aux yeux car une fois le chèque signé, les ficelles des trucs et astuces apparaissent et la déception est grande. Je suis heureuse de pouvoir réexplorer le sujet avec des passionnés qui ont à coeur de libérer nos potentiels.

Kevin Finel a commencé l’hypnose à l’age où je jouais encore à la Barbie. Il n’est donc pas étonnant qu’il soit si savant à son age. Il partage avec nous sa conception du bonheur et comment l’hypnose peut nous aider à nous en rapprocher.

Happyview*99: André Stern – Je ne suis jamais allé à l’école

Comme un tricot. Une maille à l’endroit, une maille à l’envers depuis l’enfance. Une maille de mathématique, d’histoire, de géographie. Une maille de bonne éducation, de merci madame, de s’il vous plait. Une maille d’il faut, de tu dois, de pas comme ça. Une maille de tu es le meilleur. Une maille de tu es un incapable.

Un tricot qu’on porte sur le dos. Une maille à l’endroit, une maille à l’envers.

Chaque famille, chaque histoire, son tricot sur mesure. Tu es un enfant et si tu veux survivre, il faut que tu repères tes alliés, tes guides. Ils dictent comme ont dicté leurs parents: « une maille à l’endroit, une maille à l’envers ».

Tu dicteras à tes propres enfants. A l’endroit, à l’envers.

Un jour, j’ai réalisé que mon tricot n’était pas à ma taille, que je m’y sentais un peu étriquée. Un jour j’ai découvert le point mousse, le jersey. Un jour j’ai commencé à détricoter.

Nous faisons certaines choses depuis la nuit des temps et nous oublions de les revisiter. Revisiter ne veut pas forcément dire tout changer mais c’est avoir la curiosité de repenser même ce qui nous parait le plus évident. Dans ces zones de certitudes se cachent des trésors.

Le parcours d’André est passionnant car ses parents ont osé revisiter l’évidence même: nos modes d’éducation. André n’est jamais allé à l’école, il n’a suivi aucun cours. La seule force de son enthousiasme l’a amené à apprendre et à trouver son chemin.Il raconte son histoire dans …et je ne suis jamais allé à l’école

Merci à Marie Deschamps pour cette rencontre.

—————————————————————————————————————————

La lettre d’information de juillet: La chute des idoles

Pour la recevoir directement chaque mois dans votre boite aux lettres, c’est ici. Pour recevoir chaque article dès sa parution, c’est là.

Happyview*98: Aliette de Panafieu – L’affaire d’une vie

Je me rappellerai toujours ma première rencontre avec Bérengère. Je me rappellerai surtout de la sensation. J’ai rarement rencontré des personnes qui, dès les premiers échanges, posent un regard d’une telle générosité sur vous que vos gestes, vos mots deviennent fluides. Sourire et oeil attentif, bienveillance et enthousiasme, je me suis sentie merveilleuse en sa compagnie alors que nous ne nous connaissions pas. Cela aurait pu être un jeu de paillettes. Que nenni! Les mois qui ont suivi m’ont permis de découvrir une femme profondément généreuse comme il en existe peu et c’est donc les yeux fermés que je l’ai suivie à l’un des ateliers de l’affaire d’une vie.

C’était un atelier sur l’argent. Je me suis dit que ça ne pourrait pas me faire de mal puisque notre rapport à l’argent semble cristalliser tant d’aspects de notre psyché. L’argent est un outil mais aussi un messager. J’ai beaucoup d’argent ou pas du tout: qu’est ce que j’envoie comme message et à qui? Quel était la relation de mes parents à l’argent? Quelles sont mes croyances sur l’argent?

Quand vous découvrez les intitulés des ateliers d’Aliette de Panafieu, vous découvrez son grand appétit de la vie. Nous parlons de l’enfance dans cette interview et vous ne serez donc pas étonnés du thème de son dernier livre J’aide mon enfant à grandir dans le respect

Abonnez-vous à la lettre d'information pour recevoir chaque mois les nouveaux épisodes
S'abonner