Je me rappellerai toujours ma première rencontre avec Bérengère. Je me rappellerai surtout de la sensation. J’ai rarement rencontré des personnes qui, dès les premiers échanges, posent un regard d’une telle générosité sur vous que vos gestes, vos mots deviennent fluides. Sourire et oeil attentif, bienveillance et enthousiasme, je me suis sentie merveilleuse en sa compagnie alors que nous ne nous connaissions pas. Cela aurait pu être un jeu de paillettes. Que nenni! Les mois qui ont suivi m’ont permis de découvrir une femme profondément généreuse comme il en existe peu et c’est donc les yeux fermés que je l’ai suivie à l’un des ateliers de l’affaire d’une vie.

C’était un atelier sur l’argent. Je me suis dit que ça ne pourrait pas me faire de mal puisque notre rapport à l’argent semble cristalliser tant d’aspects de notre psyché. L’argent est un outil mais aussi un messager. J’ai beaucoup d’argent ou pas du tout: qu’est ce que j’envoie comme message et à qui? Quel était la relation de mes parents à l’argent? Quelles sont mes croyances sur l’argent?

Quand vous découvrez les intitulés des ateliers d’Aliette de Panafieu, vous découvrez son grand appétit de la vie. Nous parlons de l’enfance dans cette interview et vous ne serez donc pas étonnés du thème de son dernier livre J’aide mon enfant à grandir dans le respect