C’était mon dernier jour chez Voy.

J’y ai passé une année riche en émotions, en découvertes, en rencontres.

La dernière heure.

La boutique s’est vidée. Soo est partie la dernière.

Ils sont arrivés tous les deux pour manger un bout.

Lui d’abord. Non par manque de galanterie, mais parce qu’il attire l’œil curieux, mon œil curieux. Habillé de noir, pantalon ample, éclair dans le cou, barbe noire, les doigts tatoués « DYNAMO », il semble tout droit sorti d’un monde imaginaire.

Elle, coupe courte, blonde, moderne et collier végétal rouge vif sur peau diaphane. Elle a faim.

Je lui prépare l’assiette blinis, un jus de légume et la discussion s’amorce, étonnante. Plus un chat. L’heure de la fermeture passée, je m’assoie avec eux pour discuter. Ils me demandent d’où je viens, qui je suis en somme. Je leur parle de bonheur.

Je sens son attention entière. Lui se lève. « Je vais te les offrir ». 5 minutes plus tard il revient avec deux volumes : les carnets de la grenouille noire.

Il me dit juste que le bonheur, c’est tout le sujet de ses carnets et commence à dessiner sur la page de garde.

De bonheur ? Vraiment ? Un homme en noir qui parle de bonheur ?

Vraiment !

Par mégarde j’ai commencé par le deuxième tome. Je lis peu de BD, sûrement parce que c’est trop douloureux. La dernière était « Trois Ombres » et l’histoire est si délicieuse et en même temps si éphémère que je reste sur mes gardes.

J’ouvre Les carnets de la Grenouille Noire, Tome 2 : Les fondateurs
où l’on suit en parallèle deux chemins.

L’écriture est précise, juste, chargée de sens. Pas un mot en trop. L’odeur de l’encre restée coincée entre les pages, les angles de vue du dessin… je me laisse happer. Le mystère, le décalé, le voyage initiatique, pour une chose, un but, une mission que l’on découvre sur une double page, triomphant: LE BONHEUR.

Une BD dont le thème central est le Bonheur !

J’ai lu avec autant de plaisir le premier tome Les Carnets de la Grenouille Noire vol.1 : The Moo Factory
comme un flashback dans la vie des héros. Je n’ai qu’une hâte lire le troisième tome. Merci Black Frog pour ce beau cadeau.

La Grenouille Noire | les Fondateurs #2 from Café Salé | CFSL ink on Vimeo.