Voilà peut être deux ans que, pour dépanner une amie, je me trouvais dans un appartement métro Jaurès. Je devais y accueillir deux américaines en visite à Paris.

Incident aéroportuaire ou autre mésaventure, les touristes ont bien une heure de retard sur l’horaire prévue. Comme je n’ai pas de télévision chez moi, j’en profite pour m’adonner à un sport qui muscle le pouce droit : le zapping. Je tombe sur l’émission bien-être de Direct8 animée par la pétillante Charlotte Savreux. Elle reçoit Claude de Milleville qui vient de publier Les 7 clés du bonheur. Je me dis qu’encore une fois j’ai bien de la chance et que mes antennes à bonheur fonctionnent à merveille.

J’achète le livre et l’ajoute à ma collection.

Il y a trois semaines, je me décide à appeler Claude de Milleville.

Grande ouverture, grande générosité. Nous discutons du prochain forum Happylab et de ci et de ça. Claude me parle de Charlotte Savreux qu’elle apprécie beaucoup. Je lui suggère de lui passer mes coordonnées pour que je la rencontre.

Trois jours plus tard, je dépanne un ami et me voilà vendeuse au marché Raspail. Allez savoir comment ces choses là marchent mais à deux, trois mètres de moi, une femme, de dos, essaye de se frayer un chemin dans l’allée bondée. Après un court moment d’hésitation, je crie « Charlotte ! » Elle se retourne, c’est bien elle.

Voilà comment j’ai rencontré Charlotte Savreux. Voilà comment nous avons discuté dans le magnifique parc du Luxembourg et improvisé un déjeuner ensoleillé. Je me retrouve dans l’énergie, la curiosité et la philosophie de Charlotte. J’ai la sensation que nous sommes de la même tribu. Elle ose, prend des risques et garde une fraicheur et une authenticité qu’on dit perdue dans l’audiovisuel. Comme toujours, je vous confie un extrait de notre rencontre, prenez-en grand soin.