Plus de deux mois sans interviews à vadrouiller et démêler les fils dans ma tête.

En rentrant de Versailles où j’ai rencontré Patrick Dugois lundi soir, une vague de gratitude a noyé mes yeux. Les néons du train en panne, je regardais défiler les tableaux de lumières, vichy de fenêtres, spaghettis de feux arrières, bouleversée par ma chance d’oser vivre cette vie ainsi. Patrick, coach et dirigeant du cabinet de coaching Athanor , m’a offert un nouvel éclairage sur la relation à l’argent et je suis reconnaissante de ce temps passé à discuter après l’interview. Je le rejoins quand il parle de l’autre comme composante essentielle du bonheur. La rencontre authentique, l’accueil de l’altérité, la richesse de nos différences font de cette vie une malle aux trésors.

Je l’aime le chemin même quand il me bouscule. Je l’aime car chaque jour j’apprends et c’est sans fin.