Fondre l’armure.

Aller remuer ses entrailles pour en sortir plus vrai, les yeux ouverts, plus lucide sur soi et ses masques et en même temps plus léger avec une innocence retrouvée. Hier, j’ai fondu l’armure et je suis heureuse que cette interview arrive maintenant car je reconnais en Gislaine cette navigatrice de l’âme qui tire des caps entre le désarroi et la joie, entre le tréfonds et les étoiles, la main vissée sur le gouvernail.  On y retrouve la force et la fragilité qui tel le caducée se mêlent, se complètent. Gislaine partage avec émotion son chemin , sa découverte du chamanisme, sa conception des énergies féminines et masculines.

Une magnifique rencontre !

Son site: Ecole de neo-chamanisme

 ————————————————————————————————

La lettre d’information d’avril: Incurable idéaliste

Pour la recevoir directement chaque mois dans votre boite aux lettres, c’est ici. Pour recevoir chaque article dès sa parution, c’est là.