Une des clés du bonheur est sûrement le deuil, lâcher l’illusion d’une vie emplie d’ambroisie. Quand l’on cesse de courir après cette perfection ailleurs, un étrange phénomène se produit. Loin de la résignation, on apprend à extraire le miel de toute expérience. Ne vous est-il jamais arrivé de souffrir et de pouvoir quand même sourire voir même rire ? Rire non pas de la souffrance mais souffrir en reconnaissant que ça n’empêche pas d’aimer la vie pleinement, avoir conscience que tout passe, même ça. Avoir envie de dire merci parce que l’on sait que l’on va en ressortir grandi si on reste ouvert à l’enseignement qu’il y a dans chaque expérience, heureuse comme douloureuse.

Jean-Luc a fait de son chapelet d’épreuves un trésor de guerre qu’il distille sur Moralotop. Il a décuplé son optimisme au fond de la piscine. Rejoignez le sur www.moralotop.com (pas au fond de la piscine !)