Après la Belgique, voilà un autre accent bien chantant, celui de Christine Michaud venu de chez nos cousins québécois. C’est un des anges gardiens d’Happylab qui nous l’a envoyée.

On va me prendre pour une niaise à force de dire que tout le monde est formidable et pourtant c’est souvent un ravissement de rencontrer chacune de ces personnes qui réfléchissent et transmettent le bonheur. Ce moment passé avec Christine était empli de sourires et d’énergie.

La vie est un jeu de piste et ceux qui ont les sens en éveil semblent être portés par la chance ou comme le dit si bien Christine, le courant de la grâce. Souvent en entendant la vie de ceux qui vivent des aventures extraordinaires, on se dit que c’est juste eux et que cette chance leur appartient. Mais la chance ne serait elle pas une onde dans laquelle on baigne et ces personnes sont justement sur la bonne fréquence?

Christine Michaud est pour moi une de ces personnes. Ca ne s’est pas fait du jour au lendemain et son corps a du mettre le frein à main pour qu’elle entende mais elle a entendu. Aujourd’hui Christine anime un magazine télé sur la télévision québécoise dont le titre n’est autre que: « qu’est-ce qu’on attend pour être heureux? »

Elle partage avec nous le secret de bonheur de sa grand-mère  et les siens dans son livre « C’est beau la vie »

D’un ton léger et ponctué par les paroles de chansons qu’elle aime, Christine nous invite à créer notre vie, à flirter avec le rêve en dinant avec nos idoles, à faire de noël un moment pour se découvrir (attention au rhume), à trouver notre mission de vie, à guérir de la « Stacose », à planter la statuette de Saint-Joseph la tête dans le gazon… Une succession de chapitres courts qui nous rappellent de garder ouvert notre cœur d’enfant.