Certaines femmes ont le baby blues, moi j’ai le Forum Blues.

je crois avoir décelé un schéma répétitif: après les Forums Happylab, j’ai le vague à l’âme.

Quand ça tangue, je me retire dans ma tanière et je réinterroge tout, mes motivations, le sens, l’envie… tout. Je creuse, j’appuie où ça fait mal pour sentir à quoi je tiens, ce qui est solide en moi. C’est un moment où toutes mes insécurités ressortent. Quand j’ai assez tourné, j’ai trois perches puissantes qui peuvent me sortir de l’eau. La première c’est de peindre. Comme si le fait de peindre ordonnait de façon magique mes émotions et mes idées. La deuxième est d’aller nager. Nager avec rage parfois pour épuiser et calmer. J’en ressors toujours avec une fatigue saine qui me donne envie de prendre chaque chose les unes après les autres. La troisième est de prendre des nouvelles d’un ami. Aimer quelqu’un, l’écouter, sentir sa bienveillance regonfle le cœur.

D’une certaine façon j’aime avoir du vague à l’âme, ça me permet de me recroqueviller et de sentir mes zones d’ombre pour mieux comprendre ce qui me nourrit profondément.

Mais pourquoi vous raconter ça?

Je suis manipulatrice, c’est mal. Je vous ai dit « C’est un moment où toutes mes insécurités ressortent. » Ces derniers temps j’ai fait tellement d’erreurs sur les tournages que j’en ai honte. Dans l’interview d’Arouna Lipschitz, vous verrez que je maitrise à merveille les flous artistiques, le hors cadre et j’en passe. Je me suis déjà flagellée, n’en rajoutez pas je vous en prie, cela pourrait me replonger dans les abysses.

Je suis navrée car j’ai également fait une interview sur la spiritualité avec Arouna pour Logostep et sa vision du chemin spirituel par l’altérité a imprégné la manière dont je regarde les autres. Mais voilà c’est flou alors je la garde pour moi.

Pour ne pas vous laisser distraire, fermez les yeux, et écoutez la vision d’Arouna Lipschitz sur le bonheur. Arouna nous emmène sur la voie de l’amoureux, l’amoureux de la vie

————————————

Je vous invite aussi à découvrir la radio de Dominique qui m’a interviewée sur un thème cher à mon cœur: les siphons en inox.