Je suis émue.

Le forum Happylab a été tout ce que j’attendais et même plus.

Retrouvez les articles de Florence Servan-Schreiber et Christine Lewicki sur cette après-midi pas comme les autres.

Michel Vaujour nous a parlé de la mort. La mort qui nous rappelle l’importance de cette minute.

C’était hier.

Aujourd’hui, je suis émue. J’ai vécu ma journée au rythme des battements de cœurs d’oisillons. Ce matin, des gens tournaient devant mes fenêtres. Je sors. Ils cherchent des canetons.

Et là, de fil en aiguille, d’erreurs en erreurs, ma journée a été engloutie par l’opération « canards en détresse ». Nous voulions les aider.

Quand je vois les images de ces petits êtres frêles qui, serrés les uns contre les autres, se dirigent vers les eaux du canal Saint-Martin pour se faire attaquer par une canne protectrice, mon cœur se serre. Nous les avons posés là, devant l’échafaud, sans le savoir. Et nous avons du regarder, impuissants et responsables, les canetons se faire poursuivre. J’ai l’estomac qui fait des nœuds.

Alors oui, la mort. La fragilité et la beauté de la vie. L’importance de chaque moment. Et comme je disais en conclusion du forum Happylab la veille, il est possible de parler de la mort à un Forum sur le bonheur. Le bonheur ne veut pas dire pour moi s’extraire à la souffrance. La douleur et la souffrance font partie de la vie.

J’ai fait de mon mieux mais j’ai quand même un peu mal.

PS: toutes mes excuses pour la faute d’accord dans la vidéo et toutes les autres fautes sur ce blog! J’ai une excuse je suis dysortographique et malgré mes sempiternels questionnements sur chaque mot, chaque accord, je continue à faire des fautes! Je sais à quel point ça peut heurter les personnes qui écrivent bien.