Foyer Bonheur from Joanna QUELEN on Vimeo.

Tout a démarré sur un hasard, un de plus.

Je sortais de trois heures de discussion passionnante sur le bonheur avec Jess et Benoît. C’est ce jour là que j’ai senti vraiment naître le projet « Bliss, les explorateurs du bonheur ».

Nous sommes dans une petite rue du 9ème. Je quitte mes acolytes devant la porte et je ne fais pas dix mètres dans le noir quand je crois reconnaître mon ami Damien dans une voiture. Je me contorsionne discrètement et plisse les yeux. C’est bien lui. Il me présente Michèle qui me parle de Fazette. Un coup de fil. Quelques jours plus tard je me retrouve, le jour de mon anniversaire, à Mains d’œuvre au sein du collectif Richesses, assise en face de Danièle Mitterand en train de dire « mais bien sûr je vais faire un atelier sur le bonheur au foyer d’accueil de Saint Ouen »

Et parce que je suis bordée de nouille, Sophie suggère que Lone participe. Bordée de nouille à plusieurs titres. Découvrir, échanger avec Lone a été un plaisir de chaque instant. Autre titre, j’ai bénéficié de son expérience et de la force de ses mandalas naturels pour aborder cet atelier.

Quelques jours avant l’atelier nous avons rencontré l’équipe du foyer et leur enthousiasme fut revigorant.

Le jour J, nous avons commencé l’atelier en créant tous ensemble un mandala fait d’éléments naturels tels que du bois, des coquillages, des pétales, des mousses… Peu à peu nos créations se sont mêlées, emboitées et l’œuvre est née. Nous nous sommes assis autour et nous avons parlé du bonheur, du plaisir, de la joie. Puis nous nous sommes tus et nous sommes restés absorbés une bonne demi-heure à regarder. Observer les détails, les enchevêtrements de branchages, les couleurs faisait l’effet d’un envoutement similaire au bien être indéfinissable que l’on peut ressentir en regardant un feu de camp.

Je romps le silence « je viens de saisir la force du faire et celle du dire »

Le mandala est resté jusqu’au lendemain dans la salle principale du foyer et à suscité des réactions diverses chez les visiteurs mais son intégrité a été respectée nous a rapporté la coordinatrice.

La force du faire et de la création!