J’ai passé un joli moment avec Martin. Après une petite marche et quelques refus des cafetiers de nous accueillir, nous trouvons refuge dans un parc des Batignolles. Les cris d’enfants et le vent ont rythmé cette interview.

Dans son livre, Pour des moments de bonheur, Martin nous fait naviguer entre Charlie Brown

Le bonheur, c’est d’avoir un lac et une voiture décapotable… parce que s’il pleut, je mets la capote et je me dis: chic, la pluie va remplir mon lac! Et s’il fait beau, j’ouvre la capote et je fais le tour de mon lac en voiture!

et Sénèque

Il n’y a pas de vents favorables à celui qui ne sait pas où il va!

en passant par Souchon

On nous fait croire que le bonheur c’est d’Avoir, de l’Avoir plein nos armoires…

Je crois que c’est ça que j’ai aimé dans notre rencontre. Nous sommes tous deux des navigateurs qui aiment voguer en mers étrangères.