Une femme, un tourbillon. Une fleur dans les cheveux, un champ dans la tête. Marie porte à merveille son nom puisque c’est au milieu des graines du marché aux fleurs que je l’ai interviewée. Elle y exposait ses toiles, ses plantes peintes. Telle une déesse de la chlorophylle, Marie sème des sourires, de l’enthousiasme partout où elle passe. Marie guerrière qui pour transmuter ses blessures ouvre tout, ose et inspire les autres à la suivre sur ce chemin coloré.

Marie a créé le « club des curieux optimistes qui aiment: manger, partager, rêver ». Elle part dans quelques jours faire un tour du monde de l’optimisme avec son mari. Pas de frontières pour cette gourmande de vie. Bon voyage Marie!