Je suis ressortie ébouriffée de cette rencontre. J’ai rarement croisé quelqu’un avec une telle énergie!

Je doute que vous ne connaissiez pas la fête des voisins car elle est partout dans les cours, les allées, les rues. C’est quand même phénoménal d’être à l’origine d’un mouvement de cette ampleur. Une vague qui part d’un homme, d’une idée, d’un moment, d’un lieu. Rien de grandiose, juste un moment banal avec une planche et deux tréteaux, des verres en plastique et du jus d’orange. Mais quand on grattte un peu, loin d’être banal. Des portes qui s’ouvrent, des sourires qui s’échangent, de la solidarité de proximité qui se crée.

Incroyable. Un homme et une contagion!

La prochaine est le 1er juin 2012 mais rien ne vous empêche de réviser.

Et puisque vous devez le savoir si vous suivez ce blog, je suis friande de hasards.

La collaboratrice d’Atanase porte le même nom de famille qu’un ancien de mes patrons que je qualifierai même de « mon boss préféré ». Quand je lui parle de son nom de famille, de mon ancien patron, elle me demande « Dans quel pays? ». Elle semblait déjà savoir que je parlais de son cousin germain car en effet c’était aux Etats-Unis. Le monde est petit 😀