Cette semaine avec la venue de Thierry Janssen et Vincent Houba au Forum Happylab, j’étais dans ma semaine belge. La semaine dernière avec Christine qui était de passage et que j’ai eu grand plaisir à revoir et Marie-Lise Labonté qui m’accorde cette interview, c’était la semaine québécoise!

Nous avions rendez-vous au Six où tout a été fait pour que nous puissions échanger en toute tranquillité. Marie-Lise partage avec nous sa vision du bonheur et un moment de sa vie élastique.

Le temps élastique. Le temps figé par la stupeur, par l’instant qui bascule parfois dans l’extase, parfois dans l’horreur. Le temps qu’on aimerait remonter quand la pente savonneuse nous emporte.

Marie-Lise a vécu des minutes interminables séparée par l’épaisseur d’un rideau du meurtrier de son mari.

Elle le raconte dans Derrière le rideau