blog d'une obnubilée du Bonheur.

Mon intervention à TEDxRennes

by Joanna on 18/08/2014

YouTube Preview Image

Je commence à avoir l’habitude d’intervenir en public et pourtant, cette mini conférence avait un goût différent.

Avant: le questionnement sur le pourquoi je fais ça, pourquoi j’en parle. J’ai également pu regarder en face mes doutes, mes prétentions, mes aspirations.

Pendant: de la joie, du partage. Il se crée rapidement des liens avec l’équipe de bénévoles et les autres intervenants. J’avais la sensation de faire partie d’une promo. Quand nous descendions de scène, accolades et félicitations nous attendaient. J’ai tout aimé de cette journée. Je ne peux que constater que j’éprouve un vrai plaisir à parler en public. C’est drôle car ma mère vient de me raconter qu’à la maternelle, le matin en arrivant, je prenais un livre, souvent à l’envers, et je racontais des histoires à mes petits camarades assis autour de moi ! C’est à se demander si tout n’est pas évident dès l’enfance !

Après: Des amitiés naissantes, des commentaires et déjà l’envie d’aller plus loin, de se mouiller un peu plus la prochaine fois.

{ 0 comments }

YouTube Preview Image

Une des clés du bonheur est sûrement le deuil, lâcher l’illusion d’une vie emplie d’ambroisie. Quand l’on cesse de courir après cette perfection ailleurs, un étrange phénomène se produit. Loin de la résignation, on apprend à extraire le miel de toute expérience. Ne vous est-il jamais arrivé de souffrir et de pouvoir quand même sourire voir même rire ? Rire non pas de la souffrance mais souffrir en reconnaissant que ça n’empêche pas d’aimer la vie pleinement, avoir conscience que tout passe, même ça. Avoir envie de dire merci parce que l’on sait que l’on va en ressortir grandi si on reste ouvert à l’enseignement qu’il y a dans chaque expérience, heureuse comme douloureuse. 

Jean-Luc a fait de son chapelet d’épreuves un trésor de guerre qu’il distille sur Moralotop. Il a décuplé son optimisme au fond de la piscine. Rejoignez le sur www.moralotop.com (pas au fond de la piscine !)

{ 2 comments }

Forum Happylab du 17 mai

by Joanna on 12/07/2014

Sur Moodstep, je vadrouille, rencontre, pose des questions. Moodstep est mon terrain de jeu personnel.

Avec Happylab, je suis au cœur d’une tribu de personnes aux valeurs proches des miennes. Pas les mêmes avis mais l’envie de progresser ensemble. Je trouve dans cette aventure un élément essentiel à mon évolution, construire ensemble. J’y apprends à mieux communiquer, à travailler avec les autres. Je mets en pratique chaque jour ce qui n’aurait pu rester que des concepts de développement personnel. J’y ai construit des amitiés fortes. Je grandis avec Happylab.

Deux fois par an, nous nous retrouvons tous pour les Forums Happylab, une après-midi de conférences et ateliers. Nous y retrouvons certains des interviewés de ce blog qui rencontrent le public cette fois et répondent à leurs questions. C’est un moment fort avec parfois de la légèreté, parfois des larmes au bord des yeux, parfois des rires. Et le soir, c’est un bain de gratitude ! Nous sommes submergés de “merci” ! C’est une sensation incroyable qui nous remplit d’énergie.

Chaque édition est filmée. Voici le résumé du ce 17 mai. Le prochain Forum aura lieu le samedi 25 octobre et nous recevrons notamment André Stern qui a le titre de la video la plus vue sur ce blog.

RDV sur www.happylab.fr

 ————————————————————————————————

La lettre d’information de juin: Lâcher prise

Pour la recevoir directement chaque mois dans votre boite aux lettres, c’est ici. Pour recevoir chaque article dès sa parution, c’est là.

{ 1 comment }

YouTube Preview Image

Pour cette interview, nous sommes au cœur de la meule bonheur !

J’ai rencontré Ilios Kotsou voilà déjà trois ans, rue du Louvre, dans les bureaux d’Adenium. Je travaillais à la préparation de l’émission “Leurs secrets du bonheur” et Ilios, lui, était face caméra avec Frédéric Lopez pour présenter les découvertes de la psychologie positive. Il animait également une rubrique de l’émission où il coachait un groupe de volontaires. Je me suis donc retrouvée dans un cimetière de Montreuil à écouter les participants faire leur eulogie à eux-même penchés sur une tombe, ou bien dans l’appartement d’un ami dont nous avions poussé les meubles pour accueillir l’équipe de tournage et les participants tous les mains plongées dans des bassines remplies de glaçons… L’idée était de mettre en pratique ce que la psychologie nous enseigne pour aider ces personnes pas vraiment contentes de leur vie à ouvrir leur champ de vision.

Drôle d’aventure !

Ça a été un vrai plaisir de retrouver Ilios tout d’abord au Forum Happylab d’octobre 2013 puis le jour de l’interview. Nous discutons après l’entretien de nos vies et il me redemande si je suis douce avec moi-même. C’est étonnant les nuances, le chemin du milieu qu’il faut toujours trouver, ici par exemple entre la douceur et la complaisance. En montant la vidéo, travaux pratiques pour ne pas me flageller d’un début d’interview si malhabile ! Douceur !

Bientôt je devrais revoir Ilios à Bruxelles pour Emergence. J’ai hâte de découvrir cet événement que certains de mes amis ne ratent jamais faisant le déplacement chaque année !

Mes liens hypertextes ne fonctionnent plus depuis plus d’un an donc il faudra faire un copier coller:  http://www.emergences.org/

{ 1 comment }

 YouTube Preview Image

Parfois je me sens extra-terrestre, rêveuse. On me rappelait encore à midi ‘”il faut que tu changes tes idées”. Je n’arrive pas à expliquer à mon entourage que je n’ai pas le choix. Si je me cantonne à une vie bien rangée, je meurs un peu à l’intérieur. J’ai besoin de me poser des questions existentielles. J’aime croire que la façon dont je mène ma vie est capitale. Parfois je doute. Heureusement je rencontre des énergumènes comme César, d’autres qui rêvent tout haut et ma mâchoire tombe.

Nous nous sommes vus en tout et pour tout 3 fois. La première à un brunch où les convives se sont tout à coup tous tournés vers nous pour nous demander si nous nous connaissions avant. Non, il y a juste des gens que l’on rencontre pour la première fois et l’on a envie de jouer, spontanément. La seconde c’était à Marseille et César est apparu sur la scène devant un parterre de 3000 personnes. A la clôture de la convention, je le retrouve. Nous quittons le palais des congrès et un homme avec une grosse moustache regarde l’œil ému les lieux. 20 ans d’engagement et ça y est c’était son dernier RDV, son dernier congrès. César a ouvert ses bras et a enlacé l’homme à la moustache blanche.

Je suis baba face à son parcours. Ses choix de vie m’inspirent. J’aime qu’il n’y ait chez lui aucune séparation entre l’art, l’ingénierie, l’amour, l’écologie… Je crois voir dans les jeunes générations des hommes et des femmes entiers, dédiés, au service de tous. Je me sens rassurée quand je croise de telles personnes. Nous vivons une époque tellement excitante avec des possibilités technologiques incroyables et une conscience et des peurs d’un autre temps. César est un de ceux qui fait évoluer notre conscience juste par l’exemple. Il suffit de le regarder… et de participer.

Pour découvrir le TED talk de César et le reste: www.cesarharada.com/fr/

 ————————————————————————————————

La lettre d’information de mai: A la conquête du bonheur

Pour la recevoir directement chaque mois dans votre boite aux lettres, c’est ici. Pour recevoir chaque article dès sa parution, c’est là.

{ 0 comments }

YouTube Preview Image

Réinterroger la manière dont nous faisons les choses, nos systèmes, nos croyances.

J’étais arrivée un peu embrumée au café Happylab d’Avril. Avec mes deux acolytes d’Happylab, Jessica et Benoît, nous revenions d’une marche de 40km de nuit entre Evreux et Bec Héllouin. J’avais sérieusement envisagé de rester me prélasser chez moi mais heureusement je n’ai pas cédé à la paresse. Heureusement car je suis restée hypnotisée tout le long de la présentation de l’Holacracy faite par Bernard Marie Chiquet ce jour là.

L’Holacracy est une méthode de gouvernance des organisations sans “chefs”. Chaque personne met ses talents et compétences au service de la raison d’être de la société pour laquelle il choisit de travailler. Plus de fonctions ou de hiérarchie, vous avez des rôles avec un périmètre bien défini tant au niveau de vos responsabilités que de vos pouvoirs. Vous pouvez du coup avoir des rôles qui sont habituellement dans deux fonctions de la société très différentes. Tout est organisé en cellules avec une méthodologie de gestion des affaires à suivre et des tensions. 

Ce qui m’enthousiasme dans cette technologie, c’est tout d’abord qu’elle revisite de fond en comble nos manières de faire. Elle ose tout remettre en cause, réinventer le système. Ensuite elle redonne autonomie et responsabilité à chacun. Je suis éprise de liberté depuis toujours et l’Holacracy m’ouvre une voie qui arrive à point.

Pour en savoir plus sur l’Holacracy: www.igipartners.com

{ 7 comments }

YouTube Preview Image

Fondre l’armure.

Aller remuer ses entrailles pour en sortir plus vrai, les yeux ouverts, plus lucide sur soi et ses masques et en même temps plus léger avec une innocence retrouvée. Hier, j’ai fondu l’armure et je suis heureuse que cette interview arrive maintenant car je reconnais en Gislaine cette navigatrice de l’âme qui tire des caps entre le désarroi et la joie, entre le tréfonds et les étoiles, la main vissée sur le gouvernail.  On y retrouve la force et la fragilité qui tel le caducée se mêlent, se complètent. Gislaine partage avec émotion son chemin , sa découverte du chamanisme, sa conception des énergies féminines et masculines.

Une magnifique rencontre !

Son site: Ecole de neo-chamanisme

 ————————————————————————————————

La lettre d’information d’avril: Incurable idéaliste

Pour la recevoir directement chaque mois dans votre boite aux lettres, c’est ici. Pour recevoir chaque article dès sa parution, c’est là.

{ 4 comments }