Des années de bonheur

Maraboutée je suis !

Après avoir perdu mon Macbook Pro, ses deux ans tout juste passés, j’avais réinvestit mon iMac qui jusqu’ici me servait plus de station de divertissement. Logiciel de montage, traitement de texte, toute la déco d’intérieure était à refaire ! Je reprenais mes marques et je pouvais enfin publier mes interviews.

Vendredi je veux installer un petit logiciel que j’affectionne tout particulièrement Skitch. Il me dit que mon système d’exploitation n’est pas suffisant. J’installe Yosemite comme je l’avais fait plus tôt dans l’année sur mon MacBook et … il est trop tard. Tout est bloqué, fichu.

Je suis à nouveau au chômage technique. Comme j’ai également épuisé deux iphones l’année dernière, je suis revenue à une sobriété technologique. J’ai découvert que j’étais droguée sans le savoir et je profite maintenant d’une liberté retrouvée. Je suis moins joignable, plus présente. J’ai perdu tout attachement à mon téléphone et mon esprit est désencombré.

Plus d’interviews jusqu’à ce que je trouve une nouvelle solution. Hors de question de racheter un Mac Book puisque le montage fait chauffer la carte graphique et qu’il est voué à la surchauffe. On l’achète pour ses performances mais ses performances le condamne !

Comme je serai sur les routes une bonne partie de l’été, je coupe donc le flux. J’espère pouvoir récupérer les deux interviews sur mon disque dur. En attendant, je souhaitais quand même vous faire le cadeau de ce medley d’interviews que j’utilisais l’année dernière dans mes interventions en entreprise.

Je reviens le plus vite possible avec de nouvelles rencontres.

————————————————————————————————

La lettre d’information de juin: Couronnement

Pour la recevoir directement chaque mois dans votre boite aux lettres, c’est ici. Pour recevoir chaque article dès sa parution, c’est là.

Happyview*135 : Dirk Nellens – Human Design

Voilà un an et demi, je tombais dans les filets d’un psychopathe. Un psychopathe en soi ce n’est pas vraiment dangereux sauf quand on porte en soi des blessures narcissiques. Je me tapais la tête contre les murs incapable de comprendre.

La vie a cela d’extraordinaire qu’elle semble répondre à celui qui veut vraiment voir. Un an de rencontres déterminantes et je commence à intégrer toutes les parties de moi, mes forces et mes ombres.

J’ai inconsciemment cherché ces personnes, ces situations, j’ai reproduit. Je ne peux plus blâmer le manipulateur car il a été mon enseignant. En ne voyant la faute que chez notre « bourreau » nous passons à coté de l’essentiel : NOUS.

Nous sommes les magiciens qui lançons les paillettes pour ne pas voir, nous sommes nos propres bourreaux !

Bien se connaitre est fondamental pour vivre une vie équilibrée, pleine de force et d’amour sincère.

Le Human Design est un de ces outils qui nous rapproche de nous. Où sont vos forces ? Comment les nourrir ? Dirk est belge et vit au Pays Basque où il organise des stages. Il peut également vous faire une lecture de votre design humain.

Vous pouvez obtenir gratuitement votre carte de Human Design ICI

Je vous souhaite un beau voyage de découverte de vous-même.

Happyview*134 : Tristan Moir – Décrypter ses rêves

Ce fascinant dialogue entre la partie émergée de nous et l’inconscient ! J’avais déjà rencontré Kevin Finel qui, à la lumière de l’hypnose, allait en explorer les recoins. Aujourd’hui c’est par une autre porte que je vous emmène. Un territoire que pratiquement tous les êtres humains connaissent sans pour autant y voir un monde d’aventure où l’inconscient se révèle.

Tristan Moir est un guide. Sa lanterne à lui éclaire les rêves. Il parle couramment Archétypes et Symboles. Suivons-le dans le monde bien mystérieux des rêves.

Visitez le site de Tristan et consultez vous-même le dictionnaire des rêves.

Et pour écouter sa douce voix décortiquer nos rêves, c’est les lundis de 23h à 1h sur Radio Ici&Maintenant

————————————————————————————————

La lettre d’information de mai: Fragile

Pour la recevoir directement chaque mois dans votre boite aux lettres, c’est ici. Pour recevoir chaque article dès sa parution, c’est là.

Happyview*133 : Daniel Blouin – Sorties de zone

Quelle joie de vous retrouver pour une nouvelle interview !

Quelle joie d’avancer, de dépasser les obstacles, d’apprendre, de grandir ! Le soleil me grise et imprime en moi un élan d’enthousiasme que j’ai du mal à contenir.

Ces dernières semaines ont été déstabilisantes. Et comme si un scénariste écrivait les péripéties, il fallait que je sois coupée de cette source d’allégresse qu’est pour moi Moodstep afin de regarder mes zones d’ombre. Rencontrer des personnes passionnantes et inspirantes est une chance extraordinaire qui me ramène systématiquement à l’essentiel. C’est donc avec grande joie que je vous propose de découvrir le parcours étonnant de Daniel Blouin, entrepreneur québécois qui inspire à oser et à cultiver ses passions.

Daniel a fait des choix audacieux dans sa vie puisqu’il a préféré suivre des intuitions plutôt que de faire des choix dits rationnels. Son dernier virage à 180° l’a amené sur le plateau de télé de Christine Michaud qui nous a mis en contact.

J’espère pouvoir bientôt retourner au Québec pour me frotter à l’optimisme québécois. Attache ta tuque ! J’arrive !

————————————————————————————————

La lettre d’information d’avril: Le grand silence

Pour la recevoir directement chaque mois dans votre boite aux lettres, c’est ici. Pour recevoir chaque article dès sa parution, c’est là.

Forum Happylab du 28 mars

Forum Happylab 28 mars 2015 from Happylab on Vimeo.

Depuis l’année dernière, les Forums Happylab ont un tout nouveau goût. Plus que 2 conférences parce qu’il est toujours exaltant d’apprendre des autres et de recevoir des personnalités qui nous intriguent. Le nouveau goût il vient de la pause qui s’est transformée en un champs où butiner douceurs, musique, conversations.

Et puis la turbine à bonheur. 2h où l’on se met en lien, où l’on apprend sur soi, où l’on épaule les autres. Développer ces turbines et surtout sentir la joie, tout prend son sens. Nous apprenons dans l’action et le lien.

Je réfléchis déjà aux pistons à développer pour la turbine du 10 octobre. Peut-être irons-nous explorer nos habitudes. Celles qui nous renforcent et celles qui nous plombent.

En tout cas nous parlerons d’amour avec Arouna Lipschitz. Peut-être aborderons-nous la spiritualité ou le handicap avec Denis Coquet. Un duo de choc pour ce 11ème Forum.

Happyview*132 : Anne Ghesquière – Métamorphose

Je viens de tirer sur ce livre rose qui dépasse de ma bibliothèque. « Le guide des cosmétiques bio » acheté avant même la création de Moodstep. J’aime, comme le met souvent en scène Lelouch, nos vies en parallèles qui se frôlent  et un jour se rencontrent pour un tango ou un marathon. Lelouch lui aussi croisé dans un avion au dessus de je ne sais quel océan et je suis comme une boule de flipper entre fiction et réalité.

Et un peu comme une voyante le poils hérissé par l’excitation d’aller voir la Lune faire de l’ombre à la Terre demain, je saisis le livre Métamorphose d’Anne et j’ouvre au hasard. Quel message ?

Je préfère passer la journée à remplir mon être de lumière plutôt qu’à chasser l’ombre

Parfait, plusqueparfait !

Découvrez également les milliers d’articles, boite aux trésors qu’est Fémininbio

————————————————————————————————

La lettre d’information de février: Le principe de réalité

Pour la recevoir directement chaque mois dans votre boite aux lettres, c’est ici. Pour recevoir chaque article dès sa parution, c’est là.

Happyview*131 : Jean Pagès – L’appreciative Inquiry

Pour Moodstep (qui est une autre façon de dire « pour me faire plaisir »), j’aime découvrir des outils. Ça doit être Robert de Quélen qui le premier m’a parlé de la discipline avec grand enthousiasme. Il l’utilise dans sa pratique.

Dans la salle à manger de mes grand-parents paternels, sur le buffet, trônait un portrait,  celui de Hyacinthe Louis de Quélen. Ma mère aimait à s’imaginer des ancêtres nobles. Elle s’était même inventé un nom à particule. Elle avait donc tout naturellement imaginé une lignée prestigieuse à mes grand-parents en leur offrant ce cadre de leur aïeul supposé. Mon nom est Quélen. La particule manque. Donc, quand on m’a présenté Robert de Quélen, j’étais aux anges. Quel est le rapport avec l’Appreciative Inquiry ? AUCUN.

C’est en interviewant Stéphane Dieutre qu’il m’a présenté son voisin de palier, le pionnier français de l’outil, Jean Pages. Qu’est ce donc que cette démarche appréciative ? Un outils pour l’entreprise et les groupes.

—————————————————————————————————————–

Des petits bonbons de bonheur. J’ai créé un petit format à déguster en moins de 2″

Les pastilles bonheur me permettent de me repencher sur ces 130 interviews, ces 6 ans de questions et de faire remonter les moments forts. La première avec Bertrand Vergely, le philosophe de l’émerveillement, qui me fait rire. La deuxième avec Philippe Gabilliet, le prof de l’ESCP spécialiste de la chance et de l’optimisme, qui nous fait une synthèse aux petits oignons.

précédent »